Actualités

Les éléphants se montrent en plein jour à la Salonga !

août 10, 2023
Les éléphants se montrent en plein jour à la Salonga !

Bien que les inventaires les plus récents, renseignent une importante population d’éléphants des forêts (évalués à 1500 individus) dans le Parc National de la Salonga, l’observation des activités diurnes des pachydermes date d’il y a plusieurs années. Les apparitions diurnes des troupeaux d’éléphants signalés à Iyono non loin de la station de Yokelelu dans le Bloc Nord constituent un nouveau tournant pour le bio monitoring au cours du trimestre dernier.   

Les pièges photographiques placés aux abords du baï d’Iyono ont révélé, au dernier trimestre, une intense activité d’éléphants pendant la journée Ce fait mérite bien d’être souligné car depuis les années insécurité, entre 1998 et 2015, marquées par le braconnage d’éléphants signalés près des baïs du parc il n’a plus été observé des activités de ce genre.

Les observateurs justifient ce changement d’habitudes à l’instinct de survie de cet animal l’ayant poussé à modifier les heures de fréquentation de ce lieu indispensable pour sa survie, préférant la nuit pour son calme et l’absence des braconniers. Le bai est généralement une clairière avec une végétation diversifiée qui sert de pâturage aux éléphants et d’un bassin de baignade pour s’amuser en poussant des cris et soufflant sur l’eau.

A ce jour, Iyono fait encore exception car il est le seul des 5 baïs observés où on signale la présence et l’activité des éléphants jusque 9h00 ou 10h00 du matin.

Selon les données du bio monitoring, le bloc Iyono regorge une grande densité et une importante population d’éléphants dont les traces sont visibles déjà à 1.5km de la rive gauche de la rivière Lomela juste en face de la station de Yokelelu.

Selon plusieurs témoignages, il n’y a pas beaucoup d’efforts à fournir pour observer les traces ou rencontrer les éléphants dans ce bai en pleine activité de broutage ou baignade. Ces résultats sont  les fruits des activités de lutte anti braconnage et suivi écologique menées dans les zones névralgiques du parc par les gestionnaires (WWF et ICCN), avec l’appui des partenaires financiers dont l’UE, la KfW, USAID, le SCI, et la Fondation Ségré.

Le PNS qui s’apprête à lancer l’écotourisme dans un proche avenir autour de la station de Yokelelu voit dans ce retour des éléphants à leur comportement normal de bonnes raisons d’espérer le plein succès de cette activité en ce lieu.

 

Egalement intéressant

avril 12, 2024

Recherche sur la durée de vie des nids nocturnes des bonobos

Une étude menée par Salonga Conservation Initiative vise à déterminer le lien entre la décomposition des nids de bonobos et la densité de leur population.

En savoir plus
avril 2, 2024

22 microentreprises en appui à la conservation et au développement communautaire créées et financées dans le corridor de Monkoto

Des équipements pour lancer les activités de 22 micro-entreprises dans 16 villages autour de Monkoto ont été livrés le 24 février dernier.

En savoir plus
mars 18, 2024

Tenue de la 6ème session du Comité de pilotage du Parc national de la Salonga

La 6ème session du Comité de pilotage du PNS s'est tenue à Kinshasa le 14 mars. Elle a constaté les progrès accomplis dans l'amélioration de la gestion du parc.

En savoir plus
février 26, 2024

Ghislain Somba Byombo El Hadj prend ses fonctions en qualité de chef de site adjoint

Arrivée d'un nouveau chef de site adjoint au Parc national de la Salonga

En savoir plus